Reconnaissance des outils de calcul de dose

Comifer champs1Le COMIFER a édité en 1996 un guide méthodologique établissant les règles de calcul de la fertilisation azotée selon la méthode du bilan prévisionnel. De nombreux outils ont été conçus à partir de la méthode COMIFER afin de calculer une dose prévisionnelle d’azote.

 

Lancement et mise en œuvre d'une procédure de reconnaissance des outils par les Ministères de l'Agriculture et de l'Environnement

Le programme d'actions « nitrates » impose de calculer, pour tout îlot cultural, la dose prévisionnelle d'azote à apporter dans le respect de l'équilibre de la fertilisation azotée. Les règles à suivre pour le calcul de la dose prévisionnelle d'azote sont fixées dans un arrêté préfectoral régional relatif au référentiel pour la mise en œuvre de l'équilibre de la fertilisation azotée (dit arrêté « référentiel »). L'utilisation d'outils de calcul de la dose prévisionnelle d'azote à la place du référentiel fixé par l'arrêté « référentiel » est autorisée sous conditions.

Pour clarifier cette possibilité d'utilisation d'outils, une procédure de reconnaissance réglementaire des outils de calcul de la dose prévisionnelle d'azote a été lancée par le Ministère de l'Agriculture (MAAF) et le Ministère de l'Environnement (MEEM) le 22 janvier 2015.

On considère dans le cadre de la procédure qu'un outil est la combinaison d'un moteur de calcul, d'un paramétrage et d'un langage de programmation.

Les éditeurs et concepteurs d'outils de calcul de la dose prévisionnelle d'azote souhaitant participer à cette procédure ont été invités à se faire recenser. Le déroulé de la démarche, et notamment les modalités de recensement des outils, ont été présentés dans un courrier conjoint du MAAF et du MEEM.

Le COMIFER, en partenariat avec le RMT Fertilisation & Environnement, a appuyé les Ministères sur la construction de la procédure de reconnaissance réglementaire des outils de calcul de la dose prévisionnelle d'azote depuis 2012 et a été chargé de coordonner les travaux techniques de la procédure depuis son lancement en janvier 2015. La partie technique a été réalisée par Laetitia Leconte, notre chargée de mission au COMIFER.

Les travaux techniques peuvent être décomposés en trois étapes :

  • le recensement des outils ;
  • la description des méthodes de calcul utilisées par les outils ;
  • le test des outils sur la base des situations culturales types construites par les Groupes Régionaux d’Expertise Nitrates (GREN).

 

Bilan de la procédure de reconnaissance des outils en 2015 et 2016

62 éditeurs se sont engagés dans la procédure de reconnaissance réglementaire des outils de calcul de la dose prévisionnelle d’azote. Parmi eux, on compte des administrations publiques, des associations, des centres de recherche, des chambres d’agriculture, des coopératives, des industries productrices d’engrais, des instituts techniques, des laboratoires d’analyses de terre et des sociétés privées spécialisées en logiciels agricoles.

74 outils ont été déclarés dont 12 outils nationaux, 18 outils pluri-régionaux et 44 outils régionaux. On compte en moyenne 20 outils par région (entre 13 et 24). Parmi ces outils, on constate une grande diversité et on retrouve des grilles papier, des tableurs excel, des logiciels et des interfaces web. 

L’étape n°3 de la procédure, qui est l’étape du test des outils sur la base des situations culturales types, a débuté dans 17 des anciennes régions administratives. Les travaux réalisés par les GREN et les éditeurs ont permis de collecter des données et d’obtenir des résultats dans 10 régions (Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Haute-Normandie, Ile-de-France, Lorraine, Poitou-Charentes et Rhône-Alpes). Le COMIFER a fait un premier retour aux éditeurs de ces régions en septembre 2016.

 

Perspectives de travail du COMIFER sur les outils en 2017

Il faut poursuivre le travail technique et le test des outils dans l'ensemble des régions.

Le COMIFER, en partenariat avec le RMT Fertilisation & Environnement et avec le soutien du MAAF et du MEEM, réfléchit actuellement à la suite des travaux et à la formalisation de la reconnsaissance des outils de calcul de la dose prévisionnelle d'azote.

Le COMIFER souhaite notamment :

  • Poursuivre l'accompagnement des éditeurs dans l'application de la méthode COMIFER via sa brochure et la mise en ligne de publications sur son site internet ;
  • Réaliser une intercomparaison des outils avec les éditeurs volontaires afin d'initier une démarche de comparaison, d'évaluation et d'amélioration des outils ;
  • Lancer un travail de recherche sur la précision de la dose totale d'azote calculée par la méthode du bilan prévisionnel.

Le COMIFER mettra à jour cette page afin de tenir informés les éditeurs de l'avancée des travaux.